Les Journées du Livre d'Orthez 2016

blog actualité

L’été est terminé… Les salons redémarrent !

 

Pour la première fois, les Éditions Thalie testaient les Journées du Livre d’Orthez. Toute une aventure, en duo avec Axelle Bernal, elle aussi auteur.

 

Résumé du week-end et impressions : c’est par ici !

Les 21èmes journées du livre d’Orthez

C’est Orthez Animations qui organise ses journées du livre pour la 21ème fois ces 8 et 9 octobre 2016. Le thème du salon est le journal intime, sous toutes ses formes, avec plusieurs conférences sur le sujet.

 

Tout le programme détaillé est à télécharger ici :

Télécharger
programme-orthez-2016.pdf
Document Adobe Acrobat 7.6 MB

 

Les Éditions Thalie disposaient de 2 tables pour présenter ses livres durant ces journées. J’y suis donc allée, en compagnie d’Axelle Bernal qui venait dédicacer son premier roman et dernier-né des Éditions : Miss Inaccessible.

affiche salon livre orthez 2016 - blog marie fananas écrivain

Retour d’expérience : rigolade et courant d’air

photo salon livre orthez 2016 stand éditions thalie - blog marie fananas écrivain

Comme toujours dans les salons et dédicaces, j’amène mon cahier avec moi et je note mes impressions et le déroulement des évènements à l’intérieur. D’habitude, je condense tout ça en un ou plusieurs vrais paragraphes pour la partie retour d’expérience du billet. Mais cette fois, je vais laisser la chose telle quelle. Ça sera peut-être plus parlant qu’une synthèse ? Vous me direz ça dans les commentaires !

La journée du samedi

9h30 : arrivée sur site. Je décharge tout le matériel du stand par derrière, comme demandé. Puis je cherche l’emplacement de Thalie dans la salle.

9h40 : un des organisateurs passe faire signer une décharge en ce qui concerne la sécurité incendie.
10h : Axelle arrive et nous finissons d’installer le stand. On passe nous remettre nos badges, tickets repas et le questionnaire de satisfaction à remplir le lendemain avant de partir. Ouverture du salon.
10h30 : le public commence à arriver.
11h : inauguration de ces 21èmes journées du livre avec M. le Maire et tout le gratin diplomatique habituel.
11h30 : les gens passent un peu… mais un peu, quoi…
12h : Axelle vend son premier livre !
12h30 : les organisateurs commencent à disposer les bouteilles et la charcuterie pour l’apéritif. D’un commun accord avec nos voisins de stand, nous sommes les premiers à goûter tout cela. Moment sympathique entre exposants, propice aux rencontres. Échange des premières impressions : nous sommes tous d’accord pour dire qu’il n’y a pas grand monde et qu’il ne fait pas très chaud dans cette salle.
13h15 : nos tickets nous donnent droit à un plateau repas en plastique sous film alimentaire. Repas froid plus que classique à manger sur nos stands respectifs tandis que le salon reste ouvert.
14h : après le café pourtant costaud, c’est visiblement l’heure de la sieste parce que c’est le calme plat… J’espère que ça ne va pas durer trop longtemps.
15h30 : je craque et j’ouvre le paquet de m&m’s.
16h : 1ère vente des Oubliés ! Il était temps…
17h : remise du prix du concours d’écriture à une écolière tout émue.
18h : Axelle me quitte. Plus qu’une demi-heure avant la fermeture du salon.
18h20 : tout le monde a plié boutique donc : adieu Orthez !

La journée du dimanche

10h : arrivée sur site.
10h30 : interview pour le site societe-en-vrille.jimdo.com. Axelle a apporté des viennoiseries !
11h : venant d’apprendre que nous n’aurions pas d’apéro aujourd’hui, Axelle part chercher de quoi survivre et revient avec des pistaches. Très bon choix. Les voisins sont d’accord, aussi.
Remise des prix « Plume de Fébus » adulte et jeunesse. C’est dommage que leurs noms ne soient révélés que maintenant qu’il ne reste qu’une demi-journée pour les vendre.
12h30 : re-plateau repas froid à manger sur le stand. Le salon est vraiment désert… et en plus, je suis complètement gelée.
14h : en attendant que les gens se souviennent que tout plein d’auteurs les attendent à la Moutète, les discussions vont bon train entre exposants.
15h : le renfort des effectifs pour Axelle et moi passe les portes du salon.
15h30 : je remplis le questionnaire de satisfaction avec Axelle.
16h20 : il semble enfin y avoir un peu de monde dans les allées.
17h : Axelle nous quitte sans que j’aie le temps de lui dire au revoir… snif…
17h30 : faut-il vraiment rester jusqu’à 18h ?
17h45 : on range le stand, tout comme nos voisins. Au revoir, Orthez ! Peut-être à l’année prochaine !

 

En fin de compte, ce que je retiens de ce week-end est plutôt positif. Hormis le peu d’accueil des organisateurs et le manque d’affluence, je ne me suis pas ennuyée à Orthez. J’ai bien aimé la disposition des stands et des allées. Un grand merci à Axelle de m’avoir supporté deux jours durant ^^ à Karine Fleury et Alako, nos chouettes voisines. Je suis un peu déçue que le parrain du salon, Raphaël Ibanez, ne se soit pas montré. Mais on n’y peut rien…

 

Voilà pour l’article d’octobre. Si vous êtes arrivés jusque-là c’est que je ne vous ai pas endormi avant,

ce dont je suis plutôt fière (totale modestie ^^). N’hésitez pas à laisser un commentaire

avec ce qui vous passe par la tête après la lecture de cette chose :)

Écrire commentaire

Commentaires : 0