Novembre 2015 : le mois des dédicaces

blog catégorie actualités

Deux séances de dédicaces en quinze jours, autant d’occasion pour promouvoir « Les Oubliés » ! C’est toujours intéressant de rencontrer des gens curieux de savoir de quoi parle « Les Oubliés », de connaître les Éditions Thalie ou de découvrir le nouveau concept de lecture qui allie la musique et les images au récit.

 

Et c’est comme ça que je suis partie à l’aventure, avec une certaine idée de comment les choses aillaient se passer. J’étais plutôt motivée, je savais à quoi m’attendre. Enfin… disons que je pensais savoir à quoi m’attendre !

Un après-midi pluvieux à La Petite Librairie

article blog marie fananas écrivain novembre 2015 le mois des dédicaces image chocolat chaud avec cookies et livre

La vie nous envoie-t-elle des signes ? Grande question. Peut-être que j’aurais dû faire plus attention aux sous-entendus cosmiques. Ou peut-être que la météo n’a rien à voir dans l’histoire. Mais je crois bien que ça me rassure un peu de mettre la faute sur la pluie et le froid. Ça donne une cause un minimum sensée au déroulement de l’après-midi.

 

Premier jour de pluie depuis des semaines et premier jour de réel froid de la saison, le tout combiné justement le jour où je dédicace des livres ! Autant dire que les éléments n’étaient pas vraiment réunis pour donner envie de bouger du canapé. Et puis, il faut bien l’avouer, le moral collectif n’est pas au mieux une semaine à peine après les attentats de Paris. Soyons honnête, l’envie n’y est pas, quoi…

 

Pourtant, l’ambiance est sympa à La Petite Librairie. J’ai droit à du gâteau (très bon, d’ailleurs), des boissons. Il fait bon au milieu des étagères de livres. Mais les lecteurs ne sont pas au rendez-vous…

 

En attendant que quelqu’un passe la porte, je m’amuse à noter ce qui me traverse l’esprit sur le carnet de notes qui m’accompagne partout. En fin d’après-midi, j’ai sur ma feuille une succession d’heure et les annotations qui les accompagnent : « il pleut, il fait froid, ça s'annonce calme » ou « heureusement que le gâteau est bon » ! Entre deux conversations avec les libraires, il faut bien occuper les minutes qui s’écoulent.

Perdue dans la foule de L'Espace Culturel

image blog marie fananas écrivain article novembre 2015 mois des dédicaces foule anonyme dans des escaliers source unsplash

La semaine suivante, mon carton de livres sous le bras, je suis repartie pour une après-midi dédicaces. Il s’agit d’un centre commercial cette fois-ci.

 

À force de me dire que j’ai le temps, j’arrive quasiment en retard. C’est l’idéal pour faire bonne impression… Je bataille quelques minutes à m’installer ; j’hésite à prendre une photo de ma table, pour garder un souvenir, mais j’y renonce. Une fois assise derrière mes livres, j’inspire un grand coup et me repasse mes instructions perso : sourire, se tenir droite, ne pas jouer avec son mobile, etc. Le but n’est pas de convaincre les gens que j’ai envie d’être n’importe où sauf là, n’est-ce pas ? Surtout que mon expérience très mitigée au même endroit l’année précédente ne veut pas forcément dire que le même schéma va se reproduire.

 

En fin de compte, j’ai vendu quelques bouquins dans l’après-midi. J’ai discuté avec des gens intéressés, avec les auteurs qui dédicaçaient à côté de moi et même avec un auteur de passage. Je ne me suis trompée pour aucune dédicace (ma grosse hantise…). J’ai eu droit à un café. Et l’après-midi a touché à sa fin.

 


Au final, si je repars avec une certitude, c’est bien celle qu’il ne faut jamais s’attendre à quoi que ce soit. Donc je vais arrêter de pronostiquer le déroulement des dédicaces parce que je tombe à côté systématiquement. C’est un peu pareil pour les salons, quand j’y réfléchis. En même temps, je ne peux pas dire que j’ai une énorme expérience en la matière. Peut-être qu’un jour je serai capable de prédire si tel ou tel évènement sera intéressant ou ennuyeux ? Mais ce n’est pas pour tout de suite, ça c’est sûr !

 

Enfin, je peux rajouter deux expériences de plus à mon cheminement vers la sagesse littéraire ! Mouahahahah !

Écrire commentaire

Commentaires : 0