Top 10 des outils indispensables à l’écriture

blog livres

Quand je me mets à écrire, il y a tout un tas d’outils informatiques et internet que j’utilise. Alors, pour cet article, j’ai décidé de les lister par ordre de préférence (qui n’engage que moi) et d’utilité.


Les outils que j’énumère, je m’en sers pour écrire des romans. Mais ils peuvent être utiles pour rédiger des articles ou toute sorte de rédaction, en fait (exposé, mémoire, rapport, synthèse… etc.)

Je n’ai pas mis mon ordinateur dans le top 10, mais il fait bien entendu parti des indispensables pour moi, avec mon bloc-notes et mon stylo mais là, il ne s’agit plus d’informatique...


Bref, passons aux choses sérieuses…

1.     Un logiciel de traitement de texte

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image icon traitement texte


Le traitement de texte, c’est un peu la base, si je puis dire. C’est le logiciel qui permet de saisir, de modifier et de visualiser du texte sur un ordinateur, de façon interactive.

 

Personnellement, j’utilise Word, parce que c’est le logiciel que je connais le mieux. Mais il en existe beaucoup d’autres, OpenOffice, LibreOffice, etc… qui ont l’avantage d’être gratuits, contrairement à Word.


La plupart des traitements de texte font aussi office de correcteurs orthographiques, de dictionnaire des synonymes… Ils ont tous de petits outils bien pratiques qui facilitent la vie quand on doit écrire quoi que ce soit.

2.     Le site internet du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales : www.cnrtl.fr

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image cnrtl page web

LE site indispensable ! Depuis que je l’ai découvert, je ne peux plus m’en passer.

 

Le centre a été créé par le CNRS avec pour objectif de « réunir au sein d'un portail unique, le maximum de ressources informatisées et d'outils de consultation pour l'étude, la connaissance et la diffusion de la langue française ». Le portail lexical du site fonctionne avec un système d’onglets : lexicographie, étymologie, synonymie, antonymie et d’autres.

 

C’est une sorte de gros dictionnaire amélioré dans lequel on entre un mot pour obtenir tout ce qu’il est possible de savoir à son propos.

3.     Les dictionnaires en ligne

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image larousse dictionnaire

Quand je ne cherche qu’une définition, il est parfois plus simple de s’en remettre au bon vieux dictionnaire. Mais ce n’est pas très pratique de se balader avec un gros pavé dans sa poche. Heureusement, il existe plein de dictionnaires en ligne, de nos jours !

 

J’ai une préférence pour Le Larousse (www.larousse.fr) parce que je suis sûre d’où viennent les définitions. C’est une source fiable à citer, au besoin.

 

À part lui, on trouve plusieurs dictionnaires sur le net : http://littre.reverso.net ; http://www.le-dictionnaire.com ; et bien d’autres, notamment les dictionnaires spécialisés dans un domaine (il en existe tout plein, tout plein).


Évidemment, je ne suis qu’une simple mortelle et il m’arrive de terminer sur wikipedia, comme tout le monde le fait. C’est la solution de facilité, il faut bien l’avouer. Mais surtout, ce sont des informations qu’il faut prendre avec des pincettes en regardant bien les sources qui sont mentionnées parce que wikipedia, c’est du collaboratif… Autant dire que chacun peut écrire ce qu’il veut dessus. Du coup, je ne suis jamais certaine à 100% de la véracité de ce que j’y lis.

4.     Un conjugateur

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image bescherelle conjugateur

Quand j’étais petite, à l’époque où internet n’existait pas encore (l’antiquité, quoi !) lorsqu’on avait un doute sur comment conjuguer un verbe, on piochait dans l’étagère le livre magique : le Bescherelle !

 

À l’ère du numérique, on va sur le site (www.bescherelle.com) et on tape le verbe que l’on veut conjuguer dans la barre de recherche ! Ça va relativement plus vite.


Comme pour les dictionnaires, il existe plusieurs conjugateurs sur la toile. J’utilise Bescherelle parce que ça me rappelle l’école primaire, en fait ! Enfin, les bons moments de l’école primaire, hein ! Parce qu’il existe aussi des livres très utiles mais légèrement plus traumatisants. Le Bled, par exemple… avec ses leçons incompréhensibles et ses exercices super compliqués ? Heureux sont ceux qui y ont échappé !

5.     Le dictionnaire électronique des synonymes

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image crisco site web

En cinquième position dans mon top 10, le dictionnaire des synonymes en ligne.

 

Personnellement, je me sers beaucoup de celui de Word (top 1) ou de celui du CNRTL (top 2) mais on trouve plein de sites qui proposent des dictionnaires des synonymes. Il n’y a qu’à demander à un moteur de recherche pour s’en rendre compte.

Celui qui m’a le plus souvent été recommandé se trouve sur ce site : http://www.crisco.unicaen.fr/des. Ça ne paie pas de mine mais c’est ultra efficace !

 

Seul bémol à mon goût, ça manque de définitions. C’est le même problème pour tous les dictionnaires des synonymes, cela dit… Je m’explique : quand je cherche un synonyme, mon but n’est pas de simplement changer un mot par un autre mais de trouver le mot juste. Du coup, je cherche parmi les synonymes celui qui se rapproche le plus du sens que je veux donner. Seulement, pour ça, il me faut la définition de chaque synonyme. Cela revient en fait à jongler entre dictionnaire des synonymes et dictionnaire tout court…


En fait, les dictionnaires des synonymes sont plus des lexiques que de véritables dictionnaires, ce que je trouve dommage…

6.     Le logiciel Sonal

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image sonal

Restons un peu plus longtemps sur les synonymes, ou plutôt sur les répétitions. En effet, le but des synonymes, c’est d’éviter les répétitions dans un texte. Mais pour les éviter, il faut d’abord les repérer, n’est-ce pas ?

 

Alors, quand on a peu de pages à vérifier, c’est faisable manuellement, en relisant attentivement ou avec l’aide extérieure d’une âme charitable. Mais quand il s’agit d’un chapitre entier ou d’un livre, les choses se compliquent.

 

L’idéal aurait été de trouver un logiciel qui fasse le boulot. Mais je n’ai pas trouvé mon bonheur… J’ai donc recyclé un logiciel que j’utilisais à la fac : Sonal. À la base, il sert à analyser la bande son d’un entretien enregistré. Mais il peut aussi analyser du texte.


Concrètement, on lui donne le texte et il liste tous les mots qu’il contient et leur fréquence. Il repère aussi les différentes variantes du même mot. Par exemple, il va compter ensemble le singulier et le pluriel d’un même mot ; il repère aussi les différentes conjugaisons d’un même verbe (« est, étais, serons, étant… » compteront pour le verbe « être »).

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image sonal lexicographie exemple
Exemple de résultat d'analyse de texte dans Sonal

Le fichier qui sort de l’analyse est plutôt effrayant en termes de longueur. Mais je ne me sers pas de la totalité du document, je regarde surtout les mots qui reviennent le plus souvent pour pouvoir en changer une partie par des synonymes. C’est un peu laborieux, évidemment, mais ça m’aide bien.


Le logiciel est gratuit et disponible en téléchargement sur cette page : http://www.sonal-info.com/fr/page/telechargement

7.     Un correcteur d’orthographe et de grammaire

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image scribens correcteur orthographe grammaire

En général, le logiciel de traitement de texte permet de vérifier l’orthographe et la grammaire de ce que l’on écrit. Cependant, s’il n’est pas très performant ou que le doute persiste, il existe des correcteurs en ligne.

 

J’ai essayé Scribens (www.scribens.fr) que je trouve plutôt complet. Évidemment, si l’on veut toutes les options de corrections, il faut payer l’abonnement mais la version gratuite est bien fournie. On y trouve l’essentiel : l’orthographe, la grammaire, la typographie & ponctuation ainsi qu’une catégorie « à examiner » c’est-à-dire les mots ou expression pour lesquels il reste un doute.

 

Scribens comporte un onglet « dictionnaire » mais il renvoie au wiktionnaire donc je préfère autant éviter de trop m’y fier. Un autre onglet donne accès aux principales règles d’orthographe et grammaire. J’aurais bien mis dans mon top 10 un site infaillible quelle que soit la règle qui pose problème mais je n’ai pas encore trouvé… Quand j’ai un souci, je tape la requête dans un moteur de recherche et je fouille jusqu’à déterrer l’explication qui le résout.


Voilà quand même une petite liste (non exhaustive) des sites sur lesquels j’obtiens le plus souvent des réponses satisfaisantes :

- http://leconjugueur.lefigaro.fr

 

- http://grammaire.reverso.net/

 

- http://www.orthogram.com/sommaire_des_fiches_dorthographe_et_de_grammaire.html

 

- http://bonpatron.com/guide/1/


- www.scribens.fr, bien sûr !

8.     Un logiciel pour créer des fichiers PDF

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image pdf creator

Au départ, la création d’un fichier en « portable document format » était une exclusivité d’Adobe Systems. Le logiciel pour créer le document était payant et le logiciel pour le lire, lui, était (est toujours) gratuit. Depuis, pas mal d’autres boites proposent de quoi convertir leurs fichiers au format PDF.

 

Ce format permet de garder intacte la mise en forme d’un document. Comme ça, on peut l’ouvrir sur un autre ordinateur ou l’imprimer ou l’envoyer en évitant toute modification. C’est bien pratique quand on ne veut pas que quelqu’un d’autre rajoute du texte à celui qu’on a écrit, par exemple ; ou quand on n’est pas sûr du logiciel qui va être utilisé pour ouvrir le fichier (il peut y avoir incompatibilité). Souvent, ça permet aussi de réduire le poids du fichier par rapport à l’original. Ça aide quand les pièces jointes d’un e-mail ont une taille plafonnée.

 

Quand il s’agit d’un texte (ou pour moi d’un roman), le format PDF a l’avantage de rendre le copier-coller difficile et par conséquent de diminuer les risques de plagia. C’est quand même dommage de se casser la tête à écrire si c’est pour que quelqu’un d’autre en tire tous les lauriers !


Bref, pour enregistrer mes documents en PDF, j’utilise PDFCreator. Je l’aime bien parce qu’il fonctionne quel que soit le logiciel, il est facile à prendre en main et il est gratuit. Une fois installé, il est reconnu en tant qu’imprimante. Du coup, on fait comme si on voulait imprimer notre document : fichier > imprimer puis on choisit PDFCreator parmi les imprimantes, on clique sur OK et PDFCreator se lance. On choisit « enregistrer » et on sauvegarde le fichier converti en PDF à l’endroit de notre choix. Au lieu d’imprimer le document sur une feuille de papier, PDFCreator crée une version PDF sur l’ordinateur.

9.     Un logiciel pour lire les fichiers PDF

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image icon pdf reader

Protéger ses fichiers en les convertissant en PDF est une chose mais ensuite, il faut pouvoir les consulter. Et pour ça, un logiciel spécifique est nécessaire.

 

Le plus connu et le plus utilisé aussi, c’est Adobe Reader. Mais il en existe d’autres : PDF-XChange Viewer, Foxit Reader, Nitro PDF Reader… etc. Ils servent essentiellement à ouvrir des fichiers PDF mais ils ont d’autres fonctionnalités. Je ne les ai pas tous testé donc je ne peux pas les exposer ici.


Ce dont je suis sûre, c’est qu’un lecteur PDF devient vite indispensable quand on a un ordinateur parce que les fichiers PDF sont à peu près partout ! Le moindre document à télécharger ou en pièce jointe est en PDF… d’où la présence de ce genre de logiciel dans mon top 10 !

10.     Les sites pour télécharger des polices d’écriture

article blog marie fananas top 10 outil écriture indispensable image medley police caractère

Ultime point de ce top 10 ! Déjà… ou enfin… mais je préfèrerais « déjà… », quand même !

 

Il s’agit cette fois de la forme plus que du fond. Pour ce dernier paragraphe parlons de polices d’écriture c’est-à-dire les lettres avec lesquelles on écrit, pour faire simple. Il en existe une multitude, chacune ayant un style différent. Les plus connues se sont « Times New Roman » et « Arial » je pense, bien qu’à présent Word écrive par défaut en « Calibri ».

 

Il m’arrive de perdre un temps fou à en chercher une pour écrire ceci ou cela. Et malgré la quantité de polices que proposent les logiciels de traitement de texte, il m’arrive encore de ne pas trouver mon bonheur…

 

Heureusement qu’internet est là pour me sauver en proposant tout un tas de sites où l’on peut télécharger et installer de nouvelles polices :

- http://www.dafont.com/fr/new.php

 

- http://www.policedecriture.com/

 

- http://fr.ffonts.net/

 

- http://www.1001fonts.com/

 

- http://www.font-police.com/

 

- etc… etc… etc…

 

Mais bon, c’est bien joli de s’éclater à écrire avec une police farfelue tant qu’on n’oublie pas que le texte est censé être lisible. C’est un élément important à prendre en compte parce qu’il y a des polices très chouettes mais qui rendent la lecture pénible à la longue. Donc en général, il vaut mieux rester sobre pour ce qui est du texte et se lâcher (raisonnablement) sur les titres, par exemple.



Fin de mon top 10 des indispensables à l’écriture ! Avec ça, vous êtes a priori paré, il ne reste plus qu’à trouver un sujet. Mais là, je ne peux plus aider… Enfin, si j’en crois ma toute petite expérience, c’est plutôt le sujet qui vous trouve… ou qui vous tombe dessus !

 

Évidemment, la liste n’est pas exhaustive, je ne connais pas toutes les ressources disséminées sur la toile. Les éléments de ce top 10, je les ai trouvés presque par hasard en fait, en rebondissant d’un site à l’autre au fil de mes recherches. Une question posée sur un moteur de recherche aboutit parfois à des résultats surprenants.

 

D’ailleurs, comment êtes-vous arrivé jusqu’à cet article ???

Écrire commentaire

Commentaires : 0